logo
payet

Très tôt, Dimitri Payet développe une passion pour le football, ayant pour modèle Thierry Henry( maintenant c'est Ronaldinho). Dès l'âge de quatre ans, Payet rejoint son premier club de foot, dans sa ville natale à Saint-Philippe. Il rejoint le centre de formation du Havre AC alors qu'il n'a que 12 ans, mais est contraint de retourner sur son île natale quatre années plus tard en 2003 à la suite de cet essai infructueux. Il effectue ses débuts en première division réunionnaise avec l'AS Excelsior en mars 2004 contre l'AS Marsouins.

Formation et débuts en Ligue 1 au FC Nantes

Repéré par le FC Nantes, Dimitri revient en métropole lors de la saison 2004-2005. Ses efforts sont récompensés la saison suivante. Le 17 décembre 2005, Dimitri fait ses débuts dans l'effectif professionnel contre les Girondins de Bordeaux .Au cours de la saison saison 2006-2007, il devient une pièce maîtresse du FCN en disputant 33 rencontres et marquant 5 buts. Il signe un contrat professionnel lors de cette même saison.La descente du FC Nantes en Ligue 2 le pousse à rejoindre l'AS Saint-Étienne au cours de l'été 2007. Le transfert est assorti d'un contrat de 4 ans et avoisine les 4 millions d'euros.

Éclosion chez les Verts

Il joue son premier match sous le maillot vert le 4 août 2007 contre l'AS Monaco. Le samedi 25 septembre 2010, lors du 100e derby Olympique lyonnais - AS Saint-Étienne au Stade de Gerland, il s'illustre en inscrivant le but victorieux d'un coup franc en pleine lucarne (0-1) à la 75e minute. Il permet ainsi à l'ASSE de battre l'OL pour la première fois depuis 1994 et de rester en tête du championnat. Il finit ainsi la saison sur un total de 13 buts pour sa dernière année à Saint-Étienne.

Les années Lilloises

Payet s'engage avec les champions de France en titre, le Lille OSC, le 28 juin 2011 durant le mercato estival à la suite d'un transfert de 8 millions d'euros. Il effectue son premier match officiel sous les couleurs du LOSC le 22 juillet 2011Malgré un début de saison 2012-2013 difficile pour le LOSC, Payet se révèle une pièce maîtresse du groupe. À la mi-saison, il est impliqué dans plus de la moitié des buts lillois. Au terme de la 26e journée de Ligue 1, il inscrit 12 buts, dont le premier de sa carrière de la tête contre le stade rennais le 15 février et un doublé face à l'AC Ajaccio la semaine suivante, et délivre 10 passes décisives.

Concrétisation à l'Olympique de Marseille

Payet signe officiellement le 3 juillet 2013 avec l'Olympique de Marseille. Le 11 août 2013, il joue son premier match sous le maillot olympien à l'EA Guingamp (3-1) et s'offre un doublé lors de la première journée de Ligue 1. Il délivre sa seizième passe décisive de la saison et devient le second meilleur passeur décisif sur une saison en Ligue 1, dépassant le nombre de passes décisives d'Eden Hazard. Dimitri Payet termine meilleur passeur de la saison 2014-2015.

West Ham

Le 26 juin 2015, Dimitri Payet s'engage avec West Ham pour cinq saisons. Le transfert s'élève à 15 millions d'euros. Selon une statistique publiée par le Daily Mail, il est le second meilleur tireur de coup-francs d'Angleterre lors de la saison 2015-2016 avec cinq buts sur les trente coups-francs qu'il a tiré en compétition anglaise (17 % de réussite), seulement devancé par Willian avec six buts sur 29 tentatives (21 % de réussite).Il fait partie des 30 nominés pour le Ballon d'or 2016 par le magazine France Football. Ce fut une très belle saison pour Payet .

Équipe de France

Payet commença réellement sa carrière en bleu pendant la saison 2015-2016 . Il fait ensuite partie de la liste des 23 joueurs français sélectionnés pour disputer l'Euro2016. Lors du premier match de préparation contre le Cameroun, il retrouve la pelouse de ses débuts professionnels et marque son second coup franc direct sous le maillot bleu, offrant ainsi la victoire à l'Équipe de France trois buts à deux. Le 10 juin 2016, lors du match d'ouverture de l'euro 2016 contre la Roumanie, il est l'auteur d'une passe décisive puis inscrit le but de la victoire grâce à une puissante frappe enroulée de 20 mètres du pied gauche qui finit en pleine lucarne (2-1). Un « but d'anthologie » selon la plupart des observateurs. Remplacé en fin de match, il sort du terrain ému aux larmes. Il fait partie de l'équipe type de la compétition.